Le traitement et le suivi médical d’une orbitopathie dysthyroïdienne

0

Pourquoi la traiter ?En effet, cette affection auto-immune présente le plus souvent, après une phase d’activité qui dure en moyenne 18 mois, une évolution favorable.Toutefois, il s’agit d’une maladie grave de l’orbite pouvant dans un certain nombre de cas mettre en jeu le pronostic fonctionnel visuel. Il est donc impératif d’en faire un diagnostic précoce permettant de mettre en route un traitement adapté.De plus, le pourcentage et la gravité des séquelles à type d’exophtalmie de rétraction palpébrale de fibrose oculomotrice sont directement impactés par la mise en place d’un traitement immunosuppresseur pendant la phase d’activité de la maladie.Comment la traiter ?L’équilibration de la fonction thyroïdienne par nos confrères endocrinologues, l’arrêt de l’intoxication tabagique qui est spécifiquement délétère sur orbitopathie (augmentation de la fréquence et gravité de l’atteinte), la mise en place d’un traitement mouillant ainsi qu[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire