Les pièges de la radiologie du thorax

0

Le passage de l’imagerie classique à l’imagerie numérique a réduit les artefacts liés à la technique. En effet, les cassettes, les écrans renforçateurs, les films, leur développement en étaient fréquemment la cause. Mais les détecteurs plans peuvent également créer des artefacts.La radiographie de thorax doit être réalisée sans que le patient porte de vêtement, les vêtements pouvant être responsables d’images d’addition par eux-mêmes ou par leurs boutons, dessins et incrustations (fig. 1).Des pathologies des tissus mous (hémangiome cutané) ou osseuses peuvent simuler des pathologies intrathoraciques. Chez les jeunes filles aux cheveux longs, de nombreuses images pièges peuvent être créées [1]. En cas de doute, il ne faut pas oublier d’examiner le patient, et de réaliser éventuellement une radiographie en incidence de profil pour mieux préciser la localisation de l’image (intraparenchymateuse, intrathoracique ou au sein des tissus mous). Rappel[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Radiologie, Hôpital Armand Trousseau, PARIS.

Laisser un commentaire