Que faire en cas de reprise pondérale après chirurgie bariatrique ?

0

Une reprise pondérale est très fréquente à long terme après chirurgie bariatrique [1]. Elle survient de façon quasi inéluctable plusieurs années après la pose d’un anneau gastrique ajustable (AG) car les “serrages” de l’AG sont souvent moins efficaces avec le temps et les complications mécaniques fréquentes. Après by-pass gastrique (BPG), plusieurs études ont également bien montré qu’il existait des reprises de poids après 2 ans postopératoires [1, 2]. En ce qui concerne la sleeve gastrectomie (SG), les données sont moins nombreuses, car cette technique est plus récente, mais certaines publications rapportent des reprises de poids à 5 ans postopératoires chez environ 15 % des patients [3]. Quel que soit le type de chirurgie bariatrique, plusieurs solutions existent en cas de reprise de poids significative.

Les solutions non chirurgicales

Lorsqu’un patient reprend du poids sans cause évidente, il faut avant tout vérifier qu’il n’existe pas un problème mécanique sur le montage chirurgical, bien visible sur un transit œsogastroduodénal (TOGD) : rupture de tubulure ou dilatation de la poche gastrique d’un AG, dilatation de la poche gastrique ou de l’anastomose gastro-jéjunale d’un BPG, dilatation d’une SG. Une fois tout problème mécanique éliminé, il faut revoir l’enquête diététique de façon approfondie. En effet, les apports caloriques peuvent “déraper” avec le temps, soit quantitativement, soit qualitativement en raison d’une meilleure tolérance alimentaire (moins de dumping syndromes après BPG, moins de dégoûts alimentaires et plus de sensation de faim qu’au début).

Une évaluation précise de l’activité physique est également fondamentale et la reprise de poids peut être une motivation supplémentaire pour le patient à débuter ou reprendre une activité physique régulière. Enfin, une évaluation psychologique doit être réalisée si les facteurs précédents ne permettent pas d’expliquer la reprise de poids. Dans certains cas, des médicaments peuvent aider à réamorcer une perte pondérale : l’orlistat pour les patients qui mangent trop gras (malheureusement non remboursé), les analogues du GLP-1 pour les patients diabétiques traités par antidiabétiques oraux.

Les solutions chirurgicales

Lorsque ces solutions ont échoué, il faut se poser la question d’une deuxième chirurgie bariatrique. C’est le cas très fréquemment après AG, car son retrait au bout de quelques années entraîne dans la plupart des cas une reprise pondérale[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service des Explorations Fonctionnelles CHU Louis Mourier, COLOMBES. Service de Nutrition, CHU Pitié-Salpêtrière, PARIS.

Laisser un commentaire