Chirurgie plastique après chirurgie bariatrique

0

Les conséquences plastiques après amaigrissement dans les suites de la chirurgie bariatrique sont quasi constantes et modifient bien souvent la silhouette et l’image du corps. Ces conséquences sont parfois de véritables délabrements cutanés et sont à l’origine de préjudices esthétiques, psychologiques et fonctionnels (fig. 1).

La chirurgie plastique réparatrice s’inscrit obligatoirement dans un projet de prise en charge globale du patient obèse, qui est préparé psychologiquement à la chirurgie réparatrice post-amaigrissement bien avant de s’engager dans la chirurgie bariatrique elle-même.

En quoi consiste la chirurgie réparatrice après amaigrissement ?

C’est l’ensemble des interventions chirurgicales qui visent à supprimer les excès cutanés et/ou graisseux au niveau des différentes parties du corps, les plus souvent concernées étant l’abdomen, la face interne des bras et la face interne des cuisses.

Il s’agit d’interventions de dermolipectomie ou de plastie (plastie abdominale, plastie brachiale, plastie crurale). Il peut s’y associer une lipoaspiration instrumentale qui consiste à aspirer la graisse sous-cutanée dite “non mobilisable” ou stéatome.

D’autres sites peuvent être concernés par la chirurgie réparatrice notamment les seins à type de correction de ptôse (mammoplastie) ou de correction d’une fonte mammaire après un évidement suite à un amaigrissement important.

Quand faut-il envisager la chirurgie réparatrice ?

La chirurgie plastique est recommandée dans un délai de 12 à 18 mois après la chirurgie bariatrique. Dans ce délai,[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Chirurgie Digestive, Hôpital Cochin, PARIS.

Laisser un commentaire