Editorial : soyons à la hauteur du défi !

0

En effet, d’une part, l’âge moyen des patients atteints d’insuffisance cardiaque est aujourd’hui très élevé et, d’autre part, comme nous le montrent les articles de Joël Belmin et d’Olivier Hanon, le patient âgé n’est pas tout à fait comme les autres. Sa prise en charge répond à des spécificités bien identifiées. Ces particularités influent sur la sémiologie, la prise en charge thérapeutique et surtout la prise en charge globale du patient dans son environnement. Les données de mortalité et de morbidité le montrent bien, le patient insuffisant cardiaque âgé étant particulièrement exposé aux complications évolutives de la maladie.Malgré cela, souvent, nous ne prenons pas assez en compte la dimension gériatrique de l’insuffisant cardiaque âgé. Cela est vrai depuis le design des études sur l’impact des nouvelles thérapeutiques jusqu’au paramétrage du suivi du patient. En effet, l’allongement de la survie n’a certainement pas la même[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité Thérapeutique d’Insuffisance Cardiaque, Centre Hospitalier R. Dubos, PONTOISE.

Laisser un commentaire