Génétique et régénération myocardique : quoi de neuf ?

0

>>> Les techniques de préparation cellulaire sont bien contrôlées bien qu’une standardisation et une amélioration des procédures de culture restent nécessaires.>>> La thérapie cellulaire est globalement sans danger ; si le risque potentiel d’arythmies ventriculaires induites doit toujours être présent à l’esprit, les cellules souches médullaires ne semblent pas être en cause.>>> Le type cellulaire optimal devrait répondre à l’indication clinique initiale qui est le remplacement du “pool” de cellules contractiles : les cellules médullaires n’auraient que des effets paracrines qui limiteraient le remodelage ventriculaire et amélioreraient la perfusion myocardique, tandis que seules les cellules qui ont une potentialité de différenciation cardiomyogénique pourraient avoir un effet régénératif.>>> Les cellules autologues sont préférables, mais leur utilisation est limitée par leur fonctionnalité variable et imp[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire