Analgésie-sédation sans anesthésiste : intérêt du protoxyde d’azote-oxygène en cardiologie

0

En cardiologie, au CHU de Toulouse, cela fait maintenant plus de 3 ans que nous utilisons le MEOPA dans 3 secteurs : le bloc de cardiologie interventionnelle (hémodynamique), les soins intensifs et le service d’exploration par échographie transœsophagienne. Le MEOPA possède également un atout supplémentaire, non négligeable, qui nous permet d’agir rapidement pour prendre en charge un patient douloureux (douleur de l’infarctus du myocarde, du décubitus dorsal sur table d’examen, embolie pulmonaire,…), dans le cadre le plus souvent d’une analgésie multimodale [2] associant un antalgique de palier 1 comme le paracétamol à un palier 3 comme la morphine afin d’obtenir une action antalgique rapide grâce aux effets combinés des molécules utilisées : le MEOPA, d’action très rapide, efficace dans les 3 minutes, permet d’écrêter une douleur avant l’atteinte du pic d’efficacité des opioïdes.Après une dose de charge de morphine (0,1 mg/kg en IVL sur 1 à [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Rangueil Larrey, CHU, Toulouse.

Laisser un commentaire