Resynchronisation: critères écho ou ECG ?

0

La resynchronisation a été imaginée et mise au point au début des années 90 par des électrophysiologistes. Le choix de l’électrocardiogramme pour sélectionner les patients et évaluer la qualité de la thérapie délivrée s’est logiquement imposé. La proposition d’une valeur seuil de 150 ms pour la durée de QRS, tant dans les premières études ouvertes que dans les études contrôlées, dont MUSTIC [1], était largement empirique. Sa pertinence n’a pu être confirmée que secondairement lors d’études hémodynamiques aiguës avec stimulation provisoire, en particulier celle de Nelson et Kass en 1999 [2].Télécharger l’article : photo © tchebytchev – Fotolia.com[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Département de Cardiologie, CHU, RENNES.

Laisser un commentaire