Evaluation, diagnostic et prise en charge de l’HTA à risque

0

Chez ce patient jamais traité, le diagnostic d’hypertension artérielle permanente doit être confirmé par une automesure ou une MAPA. Bien que le niveau tensionnel soit supérieur au seuil de normalité à trois consultations, on retrouve une élévation de la PAS avec une PAD subnormale, le calcul de la pression pulsée (PASPAD) retrouve des valeurs supérieures à la limite supérieure de 60 mmHg. Cet homme présente donc une hypertension artérielle systolique, conséquence de la perte de la distensibilité des artères. Cette atteinte des vaisseaux se traduisant par l’apparition d’une HTA doit faire considérer ce patient comme présentant une hypertension vasculaire et, comme l’hypertendu vasculaire présente une grande instabilité de ses chiffres de PA, en particulier pour la systolique, il sera très utile de réaliser une évaluation de la PA en dehors de la consultation afin de préciser le réel niveau de la PA au cours de la vie quotidienne, de[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, PARIS

Laisser un commentaire