Dépistage pratique des syndromes dépressifs après syndrome coronaire aigu

0

Si le rôle du psychiatre reste primordial dans la prise en charge d’un état dépressif chez le coronarien, en particulier lorsqu’il est sévère ou résistant à un traitement classique, l’évaluation initiale en vue, soit d’une orientation, soit d’une prise en charge par le cardiologue luimême, nécessite l’utilisation de quelques outils simples. Un certain nombre de signes d’appel peuvent attirer l’attention du cardiologue et faire évoquer l’hypothèse d’une dépression.Télécharger l’article : photo © James Thew – Fotolia.com[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Psychologie Clinique et Psychiatrie de Liaison, Hôpital Européen Georges Pompidou, PARIS.

Laisser un commentaire