Quoi de neuf dans la prévention cardiovasculaire ?

0

Congrès de l’American Heart Association

Lorsque nous envoyons nos textes pour “l’Année cardiologique”, le congrès de l’American Heart Association (AHA) n’a pas encore eu lieu. C’est donc dans l’Année cardiologique 2020 que l’on rapporte ce qui s’est passé au congrès de l’AHA mi-novembre 2019. Dans le cadre de la prévention, deux essais ont été présentés à Philadelphie et publiés dans le New England Journal of Medicine : COLCOT [1] et TST [2].

COLCOT (Colchicine Cardiovascular Outcomes Trial) est un essai en double insu testant l’inflammation comme cible thérapeutique après un infarctus du myocarde. C’est un essai en prévention secondaire de la colchicine 0,5 mg 1 fois par jour vs placebo dans le mois suivant un infarctus du myocarde. 4 745 patients ont été inclus. La durée médiane du suivi a été de 23 mois. Le critère de jugement principal – décès de cause cardiovasculaire (CV), arrêt cardiaque récupéré, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral ou hospitalisation en urgence pour angine de poitrine conduisant à une revascularisation coronaire – est survenu chez 5,5 % des patients prenant la colchicine et 7,1 % des patients prenant le placebo, soit un hazard ratio à 0,77 (intervalle de confiance [IC] à 95 % : 0,61-0,96). La réduction était surtout une réduction de la fréquence des accidents vasculaires cérébraux et des hospitalisations en urgence pour un angor justifiant une revascularisation. Il n’y avait pas d’effet sur les décès CV ni sur les infarctus du myocarde. La colchicine a été globalement bien tolérée. Des investigations supplémentaires sont nécessaires sur l’absence d’effet sur les décès[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Hôpital Louis Pradel, BRON.