Peut-on faire de la télésurveillance en pratique libérale ?

0

L’insuffisance cardiaque (IC) est une maladie chronique et sévère, grevée d’hospitalisations itératives et d’une mortalité approchant les 50 % dans les 5 ans qui suivent le diagnostic [1]. L’amélioration de la prise en charge est donc un enjeu majeur et la télésurveillance permettrait d’améliorer le pronostic de ces patients. Le cardiologue libéral peut-il s’approprier cet outil et l’intégrer dans sa pratique quotidienne ?La télésurveillance dans l’insuffisance cardiaque : pourquoi ?La prévalence de l’IC en France est de 2 % dans la population adulte [2]. On dénombre 165 000 hospitalisations annuelles en France avec des taux de réhospitalisation à 3 mois et 1 an de respectivement 25 % et 45 %, et un taux de décès dans l’année suivant l’hospitalisation de 29 % [2, 3]. Du fait de la répétition des séjours hospitaliers, le coût de la prise en charge de l’IC est très élevé (2,5 milliards d’euros en 2013 en France dont[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Groupe Médical Spécialisé Le Premium, STRASBOURG.

Laisser un commentaire