Quoi de neuf dans le SCA et en cardiologie interventionnelle ?

0

Cette année, moins fait mieux en cardiologie interventionnelle :des procédures moins longues et sans adénosine (et ses éventuels effets secondaires) pour l’évaluation fonctionnelle de la sévérité des sténoses coronaires par l’iFR ;une inhibition rapide et puissante des récepteurs P2Y12 en phase aiguë de syndrome coronaire aigu (SCA), rapidement relayée par un traitement d’entretien moins puissant afin de réduire les complications hémorragiques avec le même effet anti-ischémique ;la réduction (ou disparition) du temps d’exposition à la trithérapie antithrombotique après stenting chez les patients en fibrillation atriale (FA) ;des mailles de stent moins épaisses (ultrafines) pour les stents actifs de dernières générations.Mais également la suite de la saga sur la stratégie de revascularisation des lésions coronaires non coupables en phase aiguë d’infarctus avec élévation du segment ST.Enfin, la présentation attendue des premières études [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Institut de Cardiologie, CHU Pitié-Salpêtrière, PARIS.

Laisser un commentaire