Quoi de neuf en insuffisance cardiaque ? Le LCZ696 : de l’IC systolique à l’ICFEP

0

Disponible en ATU de cohorte depuis quelques mois en France, commercialisé récemment aux États-Unis, il devrait être mis à disposition du corps médical au cours de l’année à venir, d’abord pour les cardiologues grâce à l’article 48, avec une délivrance dans les pharmacies hospitalières.L’indication pourrait être :– soit restreinte, en 2e intention, calquée sur ses modalités d’utilisation au cours de l’essai PARADIGM-HF, en remplacement des IEC ou des ARA2 chez les patients demeurant symptomatiques sous traitement médical optimal et n’ayant pas bénéficié de l’effet anti-remodelage de ce traitement, conservant une fraction d’éjection ≤ 35 % et un BNP > 100 pg/mL ;– soit large, en 1re intention, en alternative aux IEC.Le LCZ696 est une molécule duale possédant une double action :– d’une part, il comprend le sacubitril, un inhibiteur sélectif de la néprilysine, l’endopeptidase neutre, enzyme qui dégrade les pepti[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fédération des Services de Cardiologie, CHU Toulouse-Rangueil, Toulouse. Inserm, U858, Toulouse.

Laisser un commentaire