Quoi de neuf en hypertension ?

0

Les réponses à ces questions sont :

>>> Pour une baisse de 10/5 mmHg de PAS/PAD, il existe une prévention de l’insuffisance cardiaque de 46 %, de l’AVC de 37 %, de la cardiopathie ischémique de 22 %, de la mortalité cardiovasculaire de 20 % et de la mortalité totale de 12 %.

>>> Une prévention des complications par les antihypertenseurs est observée dès le grade 1 de l’HTA (>140/90 mmHg). L’objectif de 130/80 mmHg sous traitement antihypertenseur apporte un bénéfice limité à une faible prévention supplémentaire du risque d’AVC, par comparaison à l’objectif de 140/90 mmHg.

>>> La prévention des complications est plus importante chez les hypertendus ayant un risque cardiovasculaire élevé. Cependant, la baisse de la PA étant plus difficile à obtenir, le rapport coût/bénéfice du traitement est plus élevé chez eux que chez les hypertendus ayant un risque cardiovasculaire faible ou modéré, chez lesquels la baisse de la PA est plus facile à obtenir.

>>> Par comparaison au placebo, la prévention des AVC est démontrée avec les diurétiques, les bêtabloquants, les antagonistes calciques, les IEC et les ARA2.

>>> Une prévention spécifique de l’insuffisance cardiaque est observée avec les diurétiques et les bloqueurs du SRA.

>>> Une prévention spécifique des AVC est observée avec les diurétiques et les antagonistes calciques.

>>> Une prévention spécifique des cardiopathies ischémiques est observée avec les IEC.

>>> Une prévention spécifique de la mortalité totale est observée avec les antagonistes calciques.

Les méta-analyses réalisées par le Pr Alberto Zanchetti ont inclus les grandes études de morbi-mortalité utilisant des antihypertenseurs, avec l’objectif de provoquer une baisse de la pression artérielle afin d’évaluer la prévention des complications cardiovasculaires. Un enseignement important et nouveau concerne la prévention de l’insuffisance cardiaque (de – 46 %) apportée par une baisse de 10/5 mmHg de la PAS/PAD, ce qui conduit à calculer que 1 cas d’insuffisance cardiaque est prévenu lorsque 63 patients hypertendus sont traités pendant 5 années. S’il était bien connu que le traitement de l’HTA réduit les AVC (bénéfice relatif de – 37 % et 59 patients à traiter pendant 5 ans pour éviter 1 AVC), cette méta-analyse indique que le nombre de patients à traiter pour éviter 1 cas d’insuffisance cardiaque[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, PARIS

Laisser un commentaire