Physiopathologie de l’hypotension orthostatique

0

Connaître la physiopathologie de l’hypotension orthostatique permet au praticien non seulement de comprendre et de maîtriser les options thérapeutiques qui s’offrent à lui, mais aussi d’optimiser l’éducation du patient. Cette dernière est un élément important de la prise en charge optimale de ce problème parfois complexe.

La physiopathologie de l’hypotension orthostatique est aussi un autre regard, par le petit bout de la lorgnette, sur la physiologie de la régulation de la pression artérielle bien logiquement abordée le plus souvent sous l’angle de l’hypertension. Notre système cardiovasculaire est comme Ulysse navigant au niveau de la mer et devant passer entre l’élévation du rocher de Scylla et la dépression du gouffre Charybde : ni hypertension dommageable pour les organes cibles ni hypotension délétère à la perfusion cérébrale [1].

Les conséquences de l’orthostatisme sur la volémie

L’adéquation du contenu liquidien, la volémie, avec le contenant, le système vasculaire, est un élément essentiel du maintien de la pression artérielle. L’orthostatisme, en plaçant l’organisme verticalement, répartit immédiatement la volémie différemment. Attirée par la gravité, elle quitte le thorax au profit des zones déclives (membres inférieurs et pelvis) (fig. 1), [2].

La diminution d’environ 15 % de la volémie thoracique est délétère pour le remplissage cardiaque. La précharge cardiaque altérée se répercute sur le volume d’éjection systolique, donc sur le débit cardiaque et sur la pression artérielle, tous trois diminués. On parle de diminution de la “volémie relative” puisque la situation qui vient d’être décrite correspond seulement à une répartition différente, sans réelle diminution de la volémie totale, appelée “volémie vraie”. Cependant, cette dernière diminue aussi. Effectivement, lorsqu’on se lève, le poids de la colonne de sang devient important en bas de l’organisme (les pieds). Ce poids, appelé “pression hydrostatique” s’ajoute à la pression artérielle systémique entraînant[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Explorations Fonctionnelles Vasculaires, CHU, ANGERS. UMR CNRS 6214 Inserm 1083.

Laisser un commentaire