Scanner : place actuelle et développements futurs

0

L’angioscanner coronaire ou coroscanner, apparu aux débuts des années 1990, a connu un très important développement clinique, et se positionne actuellement comme une technique fiable d’étude non invasive des coronaires chez les patients à risque faible ou intermédiaire de coronaropathie et présentant une douleur thoracique suspecte d’angor. De nombreuses études et recommandations internationales ont souligné sa très bonne valeur prédictive négative permettant d’exclure avec confiance une maladie coronaire [1].Exclure une coronaropathieLa découverte d’une cardiomyopathie dilatée (CMD) ou d’une insuffisance cardiaque (IC) systolique sans étiologie évidente impose de vérifier l’état du réseau coronaire afin de ne pas méconnaître une cardiopathie ischémique responsable d’une dilatation ou d’une dysfonction ventriculaire gauche [2]. La coronarographie invasive a longtemps été l’examen de référence pour étudier les coronaires devant une CMD. Pl[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service d’Imagerie médicale, CHU Henri Mondor, CRETEIL.

Laisser un commentaire