Insuffisance cardiaque : quoi de neuf  ?

0

L’année 2014 a vu se poursuivre les progrès dans la prise en charge de l’insuffisance cardiaque, considérables pour sa forme à fraction d’éjection altérée mais plus lents dans sa forme à fraction d’éjection préservée.

Insuffisance cardiaque à fraction d’éjection altérée : les progrès se poursuivent

1. LCZ696 : évolution ou révolution thérapeutique ?

Depuis plus d’un quart de siècle et les résultats positifs de l’énalapril au cours des essais CONSENSUS et SOLVD, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) constituent le socle du traitement de l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection altérée (ICFEA). En effet, les antagonistes de l’angiotensine (ARA2) et les antagonistes de la rénine, les autres voies thérapeutiques bloquant le système rénine-angiotensine, n’ont pas démontré de bénéfice supérieur. Tous les progrès pharmacologiques provenaient de l’addition de traitement supplémentaire et non d’essais de substitution. Les résultats positifs de l’essai PARADIGM-HF, arrêté prématurément pour efficacité supérieure du LCZ696 par rapport aux IEC au cours d’une analyse intermédiaire sur le critère primaire de l’étude, associant mortalité cardiovasculaire et hospitalisation pour insuffisance cardiaque, devraient conduire à une profonde évolution du traitement[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fédération des Services de Cardiologie, CHU Toulouse-Rangueil, Toulouse. Inserm, U858, Toulouse.

Laisser un commentaire