Scanner cardiaque avant cure de rétrécissement aortique

0

Scanner et TAVILes patients récusés pour un remplacement valvulaire aortique chirurgical et orientés vers l’implantation transartérielle d’une valve prothétique (TAVI) constituent l’indication la plus indiscutable du scanner. Initialement, le scanner était surtout pratiqué pour l’analyse de l’abord vasculaire (axes aorto-iliaques). En ce domaine, l’angioscanner est supérieur à l’angiographie conventionnelle car il permet de dérouler l’artère et de l’examiner entièrement dans son petit axe à la recherche d’une zone de calibre critique (fig. 1). Le scanner permet d’analyser la voie d’abord, de mesurer pas à pas les diamètres minimal et moyen, de les confronter à la calcification pariétale afin d’estimer la plasticité artérielle et d’anticiper le passage du matériel prothétique qui dépend lui même de la taille de l’anneau aortique. Les reconstructions volumétriques (fig. 2) sont indispensables, permettant d’apprécier la charge c[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Imagerie Cardiaque, Département de Radiologie, CHU, Rouen.

Laisser un commentaire