En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir ?

0

Prévention des thromboses veineuses profondes

1. En périopératoire

Les NACOs ont été évalués dans l’indi-cation : prophylaxie des thromboses veineuses après prothèse de genou ou de hanche (RENOVATE et RE-MODEL pour le dabigatran ; RECORD 1 et 2 et RECORD 3 pour le rivaroxaban ; ADVANCE-3 et ADVANCE-2 pour l’apixaban ; respectivement) [1]. Les anti-Xa réduisent significativement le risque de thrombose veineuse profonde (quatre événements prévenus sur 1 000 patients traités) en comparaison avec le traitement de référence (HBPM). Le dabigatran est non inférieur aux HBPM dans cette indication. Les NACOs ne réduisent pas le risque de décès ou embolie pulmonaire. Le risque de saignement majeur n’est pas significativement augmenté avec les NACOs. Enfin, il n’existe à ce jour aucune étude randomisée comparant les différents NACOs.

2. En milieu médical

Les études MAGELLAN (rivaroxaban) et ADOPT (apixaban) ont évalué l’efficacité et la sécurité des NACOs versus enoxaparine en prévention primaire de TVP chez les patients hospitalisés pour un problème médical aigu. L’apixaban a démontré une efficacité comparable mais une augmentation des événements hémorragiques, alors que le rivaroxaban a été associé à une réduction des TVP à J35, sans différence en termes de tolérance. La méta-analyse de ces deux études [2] aboutit à la conclusion d’une efficacité supérieure des NACOs (risque relatif de 0,79) associée à un risque plus élevé de complication hémorragique (risque relatif de 2,69).

Traitement de la maladie thromboembolique veineuse (tableau II)

Le traitement de référence des TVP et de l’EP a longtemps était l’héparine non fractionnée relayée par les AVK [3]. L’arrivée sur le marché des NACOs, ne nécessitant pas de dosages biologiques répétés, a bouleversé la donne. Plusieurs molécules ont été étudiées (un antithrombine direct : le dabigatran et trois antagonistes du facteur Xa : le rivaroxaban, l’apixaban et, plus[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

GH Pitié-Salpêtrière, PARIS.

Laisser un commentaire