Place de l’échographie d’effort dans la maladie coronaire

0

L’échographie d’effort consiste à coupler une épreuve d’effort et une échographie transthoracique pour détecter et évaluer la maladie coronarienne. De part sa large disponibilité et son faible coût, l’épreuve d’effort sur cycloergomètre constitue la pierre angulaire du diagnostic de la maladie coronaire. Malheureusement, ses performances diagnostiques sont relativement médiocres puisque sa sensibilité avoisine les 67 % pour une spécificité de 77 % dans une population générale [1]. De plus, la présence de certaines anomalies sur l’ECG de repos (un bloc de branche gauche par exemple) rendent son interprétation difficile, voire impossible.Le principeL’échographie est une imagerie de “fonction” par opposition à la scintigraphie qui est une imagerie de “perfusion”. Elle va permettre la mise en évidence des anomalies de fonction ou, plus précisément, de contraction régionale. Le principe de l’échographie d’effort est simple.L’ischémie[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Cliniques universitaires Saint-Luc, Département de Pathologie cardiovasculaire, Bruxelles, Belgique.

Laisser un commentaire