Cours de Rythmologie 5 : Ablation du flutter atrial commun

0

Cette technique s’est imposée du fait de son efficacité, avec près de 95 % de succès, et de sa très faible morbidité marquée essentiellement par des complications au point de ponction et de rares épanchements péricardiques. Actuellement reconnue en première intention chez les patients symptomatiques, l’ablation de l’isthme cavo-tricuspide est réalisée chez près de 15 000 patients/an en France.Avant de proposer une prise en charge par ablation, il convient de bien analyser le tracé ECG et de recueillir des éléments en faveur d’un flutter droit isthme-dépendant. Le plus souvent, l’ECG est typique, avec un aspect en toit d’usine qui remplace la ligne isoélectrique dans les dérivations inferieures, classiquement entre 250 et 350/mn (souvent plus lent sous antiarythmique), des ondes positives en V1 et négatives en V6. Lorsque cet aspect est rencontré, il s’agit très probablement d’un flutter auriculaire droit anti-horaire, de loin le plus fréquent (fig[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Centre Cardiologique du Nord, SAINT-DENIS.

Laisser un commentaire