De l’intérêt des dérivés nitrés dans la réalisation d’une coronarographie

0

Ce dernier point est de la plus haute importance, car il va déterminer la taille du (des) stent(s) qu’on va utiliser dans la grande majorité des cas.Ce que la resténose nous a apprisDans la décennie 80-90, les cardiologues interventionnels de ma génération ont participé à une myriade d’études “contre la resténose”, dont la fréquence dans l’ère pré-stent allait de 30 à 70 % [1]. Et si aucun des nombreux moyens -pharmacologiques employés ne démontra une quelconque efficacité, ces études nous ont appris à mieux travailler en nous imposant une certaine rigueur. Ainsi, nous avons été contraints de respecter les protocoles ; nous nous sommes familiarisés avec l’angiographie “quantitative” ; nous avons appris à obtenir correctement des images permettant une analyse fine et reproductible des segments sténosés et ensuite dilatés.De toutes ces études déjà oubliées, l’étude ACCORD [2] – dont le but était de tester l’efficacité des don[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Les Fontaines, Melun.

Laisser un commentaire