L’angor de Mirabeau

0

Destiné d’abord à la carrière des armes, il a une jeunesse agitée. Son père le fait enfermer à l’île de Ré, puis l’envoie guerroyer en Corse. De retour sur le continent, il épouse Emilie, fille du marquis de Marignane (la famille de Marignane était l’une des plus puissantes de Provence). Un fils, mort en bas âge le 8 octobre 1778, naît de cette union.Le jeune ménage étant très dépensier, Mirabeau père est obligé de faire enfermer son fils par lettres de cachet pour le soustraire à ses créanciers. Gabriel est donc emprisonné au château d’If le 20 sept. 1774. Peu après sa libération, il enlève la marquise de Monnier à Pontarlier et est condamné à avoir la tête tranchée. Il s’enfuit alors avec son amante aux Pays-Bas. De nouveau arrêté, il est enfermé au donjon de Vincennes de 1777 à 1780. Il en profite pour déployer une activité intellectuelle importante et mûrir sa pensée politique. Au cours de ces trois années, [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Historien, PARIS

Laisser un commentaire