Ménopause et THM : où en est-on dix ans après la WHI ?

0

A la suite de ces publications, l’Emea, Agence européenne du médicament, et l’Afssaps ont émis le 3 décembre 2003 de nouvelles recommandations encadrant et restreignant l’emploi du THM.

Pratiquement depuis ses études de médecine et jusqu’en 2002, le praticien français, en particulier le gynécologue, convaincu de l’intérêt du traitement hormonal de la ménopause, avait été naturellement amené à le proposer de façon très régulière à ses patientes. En un an et demi, de juillet 2002 (la publication de l’étude WHI) à décembre 2003 (date des nouvelles recommandations de l’Afssaps), nous avons eu le sentiment de passer d’une longue période d’engouement général à une sorte d’anathème frappant le THM, ces deux attitudes étant[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Chirurgie Gynécologique, Hôpital Européen Georges Pompidou, PARIS.