Psoriasis : quoi de neuf  ?

0

Comorbidités et psoriasis

Les scandales médico-médiatiques ont alimenté les discussions de cette dernière année, associant tout travail de recherche à un parfum nauséabond de conflits d’intérêts. Les comorbidités associées au psoriasis n’ont pas échappé à cette mode, avec la recherche d’un biais subtil pour justifier la prescription d’un traitement coûteux en arguant des prétextes de Santé publique. Mais de nombreuses études provenant de tous les coins du monde ont été publiées cette année sur le sujet.

1. Psoriasis et syndrome métabolique

>>> Une étude rétrospective chinoise, conduite entre 2003 et 2008, a évalué la présence du syndrome métabolique chez des sujets psoriasiques. Les critères classiques (poids, taille, pression artérielle, HDLc et triglycérides) ont été recherchés. Les résultats ont montré une prévalence de ces signes de 38 % plus élevée que dans la population non psoriasique.

>>> Des études en Tunisie et en Inde rapportent des statistiques sur la prévalence qui confirment une étude prospective américaine autant pour le pourcentage de sujets atteints que du type de comorbidités [1, 2]. Cette étude américaine (Boston) avait inclus 6 549 patients, âgés de 20 à 59 ans et suivis de 2003 à 2006. La prévalence du syndrome métabolique est de 40 % chez les sujets atteints de psoriasis contre 23 % seulement pour la population contrôle. Les auteurs insistent sur la recherche des comorbidités dans cette population et leur intégration dans les projets thérapeutiques [3].

>>> Une étude épidémiologique réunissant deux services, l’un de Londres et l’autre de Philadelphie, a porté sur une population psoriasique du Royaume-Uni. Si, pour les auteurs, il n’y a aucun doute sur la preuve d’une association psoriasis et syndrome métabolique, l’étude avait pour objectif de rechercher un lien surtout avec la forme sévère de la maladie dermatologique. Les auteurs affirment, sur un total de 44 715 individus inclus (4 065 psoriasiques et 40 650 contrôles) que le psoriasis est bien associé avec le syndrome métabolique et que l’association augmente avec la sévérité de la maladie. L’association avec l’obésité, l’hypertriglycéridémie, le diabète augmente également avec la sévérité de la maladie, mais de façon indépendante. Enfin, les auteurs insistent sur la prise en charge de cette comorbidité chez le psoriasique [4].

Beaucoup plus frappantes sont[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Limeil-Brevannes

Laisser un commentaire