La metformine est-elle devenue le traitement de première intention chez la personne âgée ?

0

La metformine est devenue la pierre angulaire du traitement du diabète de type 2, du fait de ses effets préventifs constatés chez les patients jeunes et en surpoids nouvellement diagnostiqués comme diabétiques de l’étude UKPDS, et cela de manière indépendante du niveau de contrôle glycémique [1]. Une étude rétrospective a montré une meilleure survie chez les patients sous metformine que ceux sous sulfamides isolés ou en association [2]. La moyenne d’âge des patients inclus dans cette étude était de 64 ans, ce qui semble proche de la moyenne d’âge des diabétiques de type 2. Cependant, les sulfamides utilisés ne font pas partie de la pharmacopée française (acétohexamide, chlorpropamide, glyburide, tolbutamide, tolazamide), et les personnes âgées étaient plus fréquemment traitées avec des sulfamides sans metformine que les plus jeunes. La toxicité propre des sulfamides pourrait s’exprimer par un excès de mortalité par rapport à celle de la metformin[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

UMR 5536 CNRS, Université Bordeaux Segalen, BORDEAUX.

Laisser un commentaire