Evaluation de l’ischémie myocardique par l’échographie de stress

0

L’échographie de stress, pratiquée à la recherche d’une ischémie, peut avoir un intérêt diagnostique (recherche d’une ischémie chez un patient non connu comme coronarien, recherche d’ischémie résiduelle après un infarctus ou un geste de revascularisation), mais aussi pronostique, en précisant le profil de risque du patient, notamment avant une anesthésie et un geste chirurgical. L’échographie de stress, pour être performante, doit être réalisée dans des conditions optimales : elle nécessite la collaboration d’un binôme – un cardiologue et un(e) infirmièr(e) – et doit être réalisée dans un local spacieux possédant une table avec un pédalier et une table d’examen plus traditionnelle.Ainsi, on peut pour chaque patient et à tout moment choisir la modalité de stress retenue, soit l’effort, soit l’injection de dobutamine et d’atropine. Il faut privilégier l’effort chaque fois que c’est possible : ainsi, sans perfusion, et dans un d[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Department of Cardiology, Rambam Medical Center, B. Rappaport – Faculty of Medicine, Technion – Israel Institute of Technology, Haifa, ISRAEL.

Laisser un commentaire