Système rénine-angiotensine-aldostérone : comment associer les médicaments ?

0

Le traitement de tout patient présentant une insuffisance cardiaque de type systolique doit comprendre au minimum, sauf contre-indication, un inhibiteur du système rénine-angiotensine et un bêtabloquant, thérapeutique qui doit être prescrite aux doses maximales tolérables. Les résultats de l’étude CHARM-Added [1] et ceux, tout récemment, de l’étude EMPHASIS-HF [2] ont démontré l’intérêt d’assurer une inhibition neuro-hormonale complète, en associant à un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine II (IEC) soit un antagoniste du récepteur de l’angiotensine II (ARAII), soit un inhibiteur de l’aldostérone.Contre-indication à un IECLa seule contre-indication absolue est l’angio-œdème neurotonique déclenché par la prise d’un IEC. Dans cette situation, l’IEC doit être remplacé par un ARAII. Les autres contre-indications aux IEC sont relatives, mais peuvent parfois nécessiter leur arrêt définitif. Il s’agit surtout des réaction[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Pôle cardiovasculaire et pulmonaire, Hôpital Cardiologique, CHRU, LiLLe.

Laisser un commentaire