Stratégies de prise en charge et place de la dénervation sympathique rénale par radiofréquence

0

Avant toute prise en charge, il est recommandé de confirmer le diagnostic d’hypertension artérielle (HTA) résistante par une mesure ambulatoire de pression artérielle (MAPA) ou une automesure. Cela est justifié par l’existence parfois de fausses HTA résistantes rencontrées au cabinet, notamment en cas d’hypertension blouse blanche. La pseudo-hypertension résistante chez le sujet âgé due à une rigidité artérielle est une situation particulière qui doit être prise en charge selon les recommandations dans cette population de patients.

Une fois le caractère “résistant” de l’HTA confirmé, le recours à un spécialiste ou un centre expert doit être envisagé, car l’atteinte des organes cibles y est plus fréquente et le risque cardiovasculaire est fortement majoré [1].

La prise en charge est résumée dans les lignes qui suivent.

Une reprise de l’interrogatoire : à la recherche d’une cause favorisant la résistance

Un interrogatoire sérieux, “policier”, pourra mettre en évidence les éléments suivants :

  • Mauvaise observance du traitement médicamenteux, de diagnostic parfois difficile.
  • Mauvaise observance des règles hygiéno-diététiques :

– consommation excessive d’alcool,

– consommation excessive de sel,

– prise de poids.

  • Prise d’un médicament ou d’un produit pouvant augmenter la pression artérielle (PA), à titre d’exemples :

– anti-inflammatoires non stéroïdiens,

– inhibiteurs de la cyclo-oxygénase,

– cocaïne,

– amphétamines et autres drogues illicites,

– sympathomimétiques (décongestionnants ; anorexiques, etc.),

– contraceptifs oraux,

– corticostéroïdes,

– érythropoïétine,

– réglisse,

– traitement antidépresseur,

– certains antirétroviraux.

  • Recherche d’antécédents familiaux de maladies rénales[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité Hypertension Artérielle, Prévention et Thérapeutique Cardiovasculaires, Centre de Diagnostic et de Thérapeutique, Hôpital Hôtel- Dieu, Paris. Université Paris Descartes.

Laisser un commentaire