Anti-TNF alpha et risque cardiovasculaire ?

0

La polyarthrite rhumatoïde est associée au risque cardiovasculaire [1-7]La polyarthrite rhumatoïde (PR) est associée à une augmentation de la mortalité, notamment par athérosclérose coronaire et cérébrovasculaire. Les accidents cardiovasculaires surviennent approximativement 10 ans plus tôt que dans la population générale, et la PR est un facteur de risque indépendant d’athérosclérose. Ce risque est lié à la fois aux facteurs de risque cardio-vasculaire traditionnels, dont certains sont plus fréquemment observés au cours de la PR, et à des facteurs spécifiques des pathologies inflammatoires chroniques (dont la PR), notamment l’inflammation.L’EULAR a proposé 10 recommandations pour diminuer ce risque (tableau I) [8]Comme le souligne l’EULAR, la coopération avec le médecin généraliste est primordiale pour le contrôle des facteurs de risque cardiovasculaire traditionnels, le rhumatologue ayant surtout pour objectif de contrôler l’inflammation. Il e[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Rhumatologie, CHU de la Cavale Blanche, BREST.

Laisser un commentaire