Les unités de syncope : organisation, matériel, résultats et économies

0

Les syncopes affectent 3,5 % de la population générale et récidivent dans 30 % des cas. Elles représentent 1 à 6 % des admissions en service d’urgence et 0,6 à 1 % des motifs d’hospitalisation pour les auteurs américains [1, 2]. L’évaluation des syncopes a connu des évolutions considérables ces dernières années, notamment grâce à la publication de recommandations [3].

Néanmoins, force est de reconnaître que l’application de ces recommandations est souvent rendue difficile par le caractère multidisciplinaire de l’approche nécessaire et surtout par l’absence de réseaux de soins préétablis. C’est dans ce contexte que des unités spécialisées dans le diagnostic des syncopes, les “unités de syncope” [3, 4] – “syncope units” des Anglo-Saxons – voient le jour actuellement.

Unités de syncopes : Définition – Equipement

La nécessité de s’adapter aux divers systèmes de soins explique la diversité des modèles proposés. Quelle qu’en soit la forme, une unité de syncope est un réseau de soins organisé ayant pour but d’offrir une démarche rapide, efficiente en termes de rentabilité diagnostique et de coût. Ces unités apportent aux patients et professionnels de santé une filière de soins “clairement lisible” en vue d’une prise en charge rapide et efficace. Bien qu’il soit difficile de donner une définition univoque d’une “unité de syncope”, on peut retenir qu’une telle unité dispose d’un personnel médical et paramédical dédié, gage d’une prise en charge experte ; la stratégie d’exploration adhère aux recommandations et standards internationaux reconnus ; elle assure aux patients, au terme de l’évaluation initiale, un accès rapide aux investigations complémentaires invasives et non invasives nécessaires, ainsi que le recours éventuel à d’autres spécialistes selon les besoins ; la prise en charge thérapeutique entre également dans le champ de compétence de ces unités (conseils, suivi,…).

Le tableau I précise les principaux critères définissant une unité de syncope.

Les différents modèles existants

Chaque site et chaque système de soins ayant à développer les solutions qui lui sont appropriées, différents[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

E. Peyrouse Hôpital de la Timone, CHU, Marseille.

Laisser un commentaire