Les unités de syncope : organisation, matériel, résultats et économies

0

Les syncopes affectent 3,5 % de la population générale et récidivent dans 30 % des cas. Elles représentent 1 à 6 % des admissions en service d’urgence et 0,6 à 1 % des motifs d’hospitalisation pour les auteurs américains [1, 2]. L’évaluation des syncopes a connu des évolutions considérables ces dernières années, notamment grâce à la publication de recommandations [3].Néanmoins, force est de reconnaître que l’application de ces recommandations est souvent rendue difficile par le caractère multidisciplinaire de l’approche nécessaire et surtout par l’absence de réseaux de soins préétablis. C’est dans ce contexte que des unités spécialisées dans le diagnostic des syncopes, les “unités de syncope” [3, 4] – “syncope units” des Anglo-Saxons – voient le jour actuellement.Unités de syncopes : Définition – EquipementLa nécessité de s’adapter aux divers systèmes de soins explique la diversité des modèles proposés. Quelle qu’en soit[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

E. Peyrouse Hôpital de la Timone, CHU, Marseille.

Laisser un commentaire