Suivi d’un traitement par antiarythmique de classe Ic

0

Elles sont maintenant parfaitement définies depuis près de 20 ans, date de l’étude CAST. Il faut éviter de les prescrire chez les patients à fraction d’éjection abaissée (fig. 1) et ils sont contre indiqués dans les suites d’infarctus du myocarde. La prudence veut que cette contre-indication soit étendue à l’insuffisance coronaire en général. Ils sont enfin contre-indiqués en cas de troubles conductifs : bloc de branche gauche complet, bloc bifasciculaire, bloc auriculoventriculaire des 2e ou 3e degrés, dysfonctionnement sinusal non appareillé.Télécharger l’article : [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie et de Rythmologie Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris.

Laisser un commentaire