Thrombose de prothèse valvulaire : diagnostic et prise en charge

0

Même si le remplacement valvulaire transforme la vie et le pronostic des patients, la prothèse idéale n’existe pas. Très rares au niveau des valves biologiques, les thromboses de prothèses compliquent essentiellement les prothèses mécaniques, le plus souvent à la faveur d’un défaut d’anticoagulation. Il s’agit dans tous les cas d’une complication redoutable pouvant mettre en jeu le pronostic vital à court terme. Les thromboses sont plus fréquentes au niveau des prothèses en position tricuspide (20 pour 100 patients-années) que pour les prothèses en position aortique ou mitrale (0,5 à 6 pour 100 patients-années).

Ces thromboses peuvent être obstructives, mettant en jeu très rapidement le pronostic vital (classiquement mortalité jusqu’à 60 % !), ou non obstructives, souvent découvertes à la faveur d’une embolie systémique.

La thrombose est le plus souvent favorisée par un défaut d’anticoagulation : mauvaise compliance au traitement anticoagulant, période postopératoire précoce, relai pour chirurgie extra­cardiaque, grossesse…

En cas de perturbations aiguës de la coagulation, la prothèse est bloquée par un thrombus frais. En revanche, en cas de troubles chroniques de la coagulation, il existe souvent des caillots plus ou moins organisés par strates successives.

Un thrombus se développe parfois à la faveur de la constitution d’un pannus fibreux au niveau de la prothèse (excroissance fibreuse exubérante en anneau ou en croissant, rétrécissant l’anneau prothétique et pouvant interférer avec le jeu des ailettes) [1, 2].

Thrombose obstructive de prothèse mécanique [3-8]

1. Diagnostic

>>> La clinique est dominée par la dyspnée d’apparition récente, voire l’œdème aigu du poumon ou l’insuffisance cardiaque globale, un arrêt cardiaque. L’auscultation constate souvent un assourdissement des clicks de la prothèse et l’aggravation ou l’apparition de souffles.

>>> Le radiocinéma de valve peut être très intéressant car il montre un blocage ou jeu limité d’une ailette. C’est un examen facile à réaliser[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Hôpital Cardiologique Haut-Lévêque, CHU de BORDEAUX.

Service de Cardiologie, CHU de BORDEAUX.

Pôle cardio-thoracique, CHU de BORDEAUX.

Service de Cardiologie, Hôpital Cardiologique du Haut-Lévêque, PESSAC.