Traitements percutanés : la fin des valves mécaniques ?

0

Au cours des deux dernières décennies, l’utilisation des prothèses mécaniques a régulièrement diminué au profit de celle des bioprothèses. La première explication tient à l’évolution des valvulopathies, moins souvent rhumatismales et plus souvent dégénératives, atteignant des sujets de plus en plus âgés. La seconde est liée aux progrès technologiques récents, avec l’augmentation de la durabilité des bioprothèses et surtout les perspectives offertes par les implantations valvulaires percutanées, en particulier la possibilité d’implantations “valve dans valve”.Les recommandations actuelles [1]Elles donnent trois critères de décision principaux pour le choix entre prothèses mécaniques et biologiques.La préférence du patient correctement informé : c’est la première recommandation et la seule de classe I (niveau C). Cette préférence est probablement mieux prise en compte actuellement qu’il y a 10 ou 20 ans et explique en partie l’utilisat[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, Hôpital Bichat, PARIS.

Laisser un commentaire