HTA de la grossesse et devenir à long terme : un risque résiduel à ne pas négliger !

0

Selon un rapport du Bulletin épidémiologique hebdomadaire portant sur les différentes causes de décès en France, les maladies cardio-cérébro-vasculaires arrivent en tête chez les femmes : 1 femme sur 3 en décède chaque année [16]. Les hypertensions de la grossesse, fréquentes, identifient un sous-groupe de femmes à haut risque cardio-cérébro-vasculaire [1, 6-8, 10, 17, 18]. Pourtant, force est de constater que la prise en charge de ces femmes doit être améliorée [6, 8, 19, 20]. La gravité potentielle des HTA gravidiques, pour la mère et pour l’enfant, le risque de récidive sur une grossesse ultérieure ainsi que le risque pour la mère de développer à distance une HTA chronique ou une autre complication cardio-cérébro-vasculaire nous incitent à uniformiser nos pratiques professionnelles. Le lien entre PE et devenir vasculaire est très peu pris en compte dans le suivi à distance de ces femmes.

C’est dans cet objectif que la Société Française d’Hypertension Artérielle (SFHTA) et le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) viennent de publier un consensus de 22 recommandations (classées selon la méthode GRADE) pour aider les professionnels à améliorer la prise en charge des HTA de la grossesse (www.sfhta.eu) [21]. Les messages, simples et pratiques, concernent à la fois le diagnostic, les traitements, la prééclampsie et le post-partum avec des innovations comme le carnet de suivi, la consultation d’information et d’annonce après l’accouchement et la consultation préconceptionnelle. L’idée forte de ce consensus est d’accompagner les professionnels de santé dans le parcours de soins de la grossesse, tout en restant compréhensible pour le grand public. Cet article sera centré sur le devenir à long terme de ces femmes à risque.

Prééclampsie et devenir à long terme : un risque résiduel évolutif

La grossesse est une situation physiologique de stress métabolique et vasculaire permettant la placentation et l’adaptation aux besoins métaboliques[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Médecine vasculaire et HTA, Centre d’Excellence européen d’Hypertension, Hôpital cardiologique, CHRU, LILLE. Université de Lille 2 – Faculté de médecine Henri-Warembourg.

Laisser un commentaire