Le post-partum. Allaitement, contraception et traitements antihypertenseurs : ce que le cardiologue doit savoir

0

Le post-partum est une période de grands bouleversements comportant des particularités propres à chaque femme. Ainsi, la prise en charge en post-partum des femmes ayant souffert de désordres hypertensifs pendant la grossesse doit prendre en compte certaines spécificités à la fois pour la bonne gestion de l’allaitement, s’il est souhaité, et pour l’optimisation de la stratégie contraceptive. À l’aide des données récentes de la littérature, ces deux spécificités seront replacées dans le contexte des désordres hypertensifs de la grossesse en mettant en lumière les aspects importants pour la pratique clinique courante.

Dans ce contexte, la prise en charge doit être particulièrement adaptée, notamment les traitements antihypertenseurs qui doivent être compatibles avec un éventuel souhait d’allaitement. Par ailleurs, le délai d’introduction et le choix d’une contraception compatible avec ces désordres hypertensifs seront discutés.

Allaitement

Les molécules antihypertensives compatibles avec l’allaitement doivent être connues des prescripteurs. L’impact des molécules doit être nul ou modéré sur la santé de l’enfant. Les conséquences de l’allaitement sur la santé de la mère à court et moyen terme doivent aussi être discutées. Par ailleurs, si l’allaitement artificiel est préféré, certains traitements inhibiteurs de la lactation, et notamment la bromocriptine, sont formellement contre-indiqués dans ce contexte.

1. Les traitements antihypertenseurs compatibles avec l’allaitement

En France, la veille de l’ensemble de la littérature concernant les traitements antihypertenseurs qui peuvent être utilisés pendant l’allaitement est effectuée par le Centre de référence sur les agents tératogènes [1]. Les résultats des études et les recommandations sont facilement consultables sur le site internet de ce centre (www.lecrat.fr). Le tableau I résume les molécules compatibles dans ce contexte.

Les classes thérapeutiques suivantes sont contre-indiquées : les antagonistes des[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité de Gynécologie médicale, Hôpital Port-Royal, PARIS.

Laisser un commentaire