Variations spontanées de l’œdème maculaire : ce qu’il faut en tirer en pratique

0

Dans quelle mesure l’OM varie-t-il ?1. Sur le nycthémère (24 heures)Sternberg, dès 1982, fut le premier à suspecter la présence de variations spontanées de l’œdème maculaire (OM) au cours du nycthémère, décrivant une amélioration visuelle au cours de la journée chez les patients atteints œdème maculaire diabétique (OMD) [1]. Frank en 2004 [2], puis Polito en 2006 [3], confirmèrent ces variations à l’aide de l’OCT Time Domain chez des patients atteints d’OMD. Une diminution de l’épaisseur maculaire centrale était observée au cours de la journée chez 75 % des patients (ayant une épaisseur centrale initiale > 300 µm), avec une réduction moyenne de -21.2 % entre 9 heures et 18 heures Ces fluctuations semblent d’autant plus marquées que l’épaisseur maculaire initiale est élevée [4]. La figure 1 illustre le cas d’un patient présentant un OMD avec une variation d’épaisseur maculaire de l’ordre de 140 µm sur le nycth[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire