Ménopause et THM : quoi de neuf ? Consensus international sur le traitement hormonal de la ménopause (novembre 2012)

0
Table des matières
  1. Rappel
  2. Le Consensus international : aspects pratiques
  3. 1. L’option d’un THM doit être une décision individuelle fondée sur un objectif de qualité de vie et de bonne forme en tenant compte de facteurs de risque comme l’âge, la durée de la ménopause, les risques thromboemboliques, vasculaires (coronaropathie ou accident vasculaire cérébral [AVC]) et de cancer du sein
  4. 2. Le THM est le traitement le plus efficace pour les bouffées de chaleurs post ménopausiques, quel que soit l’âge, mais les bénéfices l’emportent nettement sur les risques pour les femmes de moins de 60 ans ou dans les dix ans suivant la ménopause
  5. 3. Le THM est efficace et peut être indiqué dans la prévention des fractures ostéoporotiques chez les femmes à risque avant 60 ans ou dans les dix ans suivant la ménopause
  6. 4. Des études randomisées, d’observation et des méta-analyses montrent que des doses habituelles d’estrogènes peuvent diminuer les maladies coronariennes et la mortalité toutes causes confondues pour les femmes de moins de 60 ans ou dans les dix ans suivant la ménopause. Les données du traitement combiné dans cette population montrent la même tendance pour la mortalité, mais dans la plupart des essais randomisés il n’y a ni augmentation ni diminution des maladies coronariennes
  7. 5. Les risques thromboemboliques et d’AVC augmentent avec les estrogènes par voie orale mais restent faibles avant 60 ans. Des études d’observation soulignent un moindre risque avec la voie transdermique
  8. 6. Chez les femmes hystérectomisées,[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Chirurgie Gynécologique, Hôpital Européen Georges Pompidou, PARIS.

Laisser un commentaire