Régénération myocardique et génétique : quoi de neuf ?

0

1. Infarctus du myocarde (aigu)Dans l’infarctus aigu du myocarde, les résultats de l’essai récent HEBE (2011) ne retrouvent aucun bénéfice de la thérapie cellulaire sur la fonction cardiaque, ce en contradiction avec les premiers essais cliniques dont les études BOOST et REPAIR-AMI. L’étude BOOST avait rapporté une augmentation de 6,7 % de la fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) en IRM à 6 mois (versus 0,7 % dans le groupe contrôle), mais ce bénéfice s’efface à 5 ans de suivi, même si les analyses en sous-groupes semblent indiquer un bénéfice en cas d’infarctus sévère (transmural). L’essai REPAIR-AMI (204 patients), qui est à cette date le plus large essai de thérapie cellulaire, a démontré une amélioration de la FEVG par rapport au placebo à 4 mois ; le suivi de cette étude sur 200 patients à 5 ans (Congrès TCTC 2010) retrouve 15 décès sous placebo contre 7 dans le groupe traité (p = 0,07), avec une réduction soutenue de[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire