Angor stable : quoi de neuf ?

0

Un autre registre américain [1] très important a été publié l’an dernier. Il est extrait d’une banque de données majeures (18 359 patients pontés, 13 377 dilatés) en appariant les sujets (7 235 paires constituées) avec un suivi de 8 ans. Cette période correspond à une ère où seuls les stents nus étaient utilisés et l’option chirurgicale apparaît très significativement supérieure (survie globale de 78 % vs 71,2 % ; HR : 0,68 ; IC 95 % : 0,64-0,74 ; p < 0,001). Cette différence est extrêmement nette pour le sous-groupe des trois vaisseaux avec atteinte de l’IVA proximale (HR : 0,53 ; p < 0,001).Parmi le suivi à long terme d’études plus anciennes, les résultats de ARTS II ont été publiés [2] (groupe de patients an-gineux multitronculaires traités par stent actif Cypher comparés sans randomisation au groupe chirurgical de ARTS I) ; ils ne montrent pas de différence d’événements majeurs cardiaques et céréb[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Cardiologique du Haut-Lévêque, Pessac.

Laisser un commentaire