Cardiologie interventionnelle : quoi de neuf ?

0

Parallèlement au renversement de tendance concernant l’angioplastie, la diminution constante et progressive des pontages se confirme. La pratique des explorations endocoronaires (échographie et mesure du paramètre de réserve coronaire “FFR”) a augmenté de 30 à 40 % à partir de 2005. Une meilleure gestion des facteurs de risque, du traitement médicamenteux postinfarctus (bêtabloquants, statines), l’augmentation de l’implantation des stents actifs (et donc des resténoses ischémiantes) qui a pu atteindre selon les auteurs près de 90 % des procédures dans la population étudiée sont des explications crédibles de cette évolution. Il peut être intéressant d’ajouter que les effets modérateurs de l’étude COURAGE (publiée en avril 2007) [2] ont impacté le volume des revascularisations dès la publication de ses résultats, pourtant très controversés [3]. Les angioplasties se sont ensuite stabilisées alors que les pontages ont poursuivi leur décroissance. Au terme de ce travail très informatif, on peut émettre l’hypothèse d’un effet COURAGE pour l’angioplastie et d’un effet prévention et pharmacologie pour les pontages en raison de lésions moins étendues et moins sévères. Il est possible que l’âge des patients avançant et l’incidence du diabète augmentant, la maladie athéromateuse va malheureusement continuer à évoluer et les revascularisations repartir à la hausse.

Le tour d’horizon 2011 proposé ci-dessous (plus de 1 400[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Fondation du Diaconat, MULHOUSE.

Laisser un commentaire