Quelle dose de corticothérapie initiale dans la PPR et la maladie de Horton et quel schéma de réduction à long terme ?

0

La corticothérapie initialeLa corticothérapie reste actuellement la pierre angulaire du traitement chez les patients souffrant de pseudopoly­arthrite rhizomélique (PPR) ou de maladie de Horton [1-8]. La dose quotidienne initiale per os de prednisone est fonction des présentations cliniques : 15 à 20 mg/jour dans une PPR isolée (sans signes ou symptômes d’artérite gigantocellulaire), 20 à 40 mg/jour dans la maladie de Horton non compliquée et 60 mg/jour dans la maladie de Horton compliquée.Le choix est fonction de la sévérité de la maladie, évaluée sur sa diffusion rhumatologique, artérielle, le degré d’altération de l’état général, les résultats de la vitesse de sédimentation globulaire (VS), de la C-réactive protéine (CRP) et les comorbidités du patient. Une complication (nécrose du scalp, de la langue) traduit une grande diffusion de l’artérite gigantocellulaire compte tenu des anastomoses physiologiques des branches de la carotide ex[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Rhumatologie, Pôle OstéoArticulaire. CHU, ANGERS.

Laisser un commentaire