Est-ce que la fréquentation des piscines chlorées pendant l’enfance diminue la production des hormones testiculaires à l’adolescence ?

0

Etude : protocole et résultatsLes auteurs ont obtenu 361 échantillons de sérum chez 361garçons âgés de 14 à 18 ans qui avaient fréquenté des piscines désinfectées par des produits chlorés dans deux écoles (Bastogne et Lessines) ou par une système d’hydrolyse cuivre-argent (Louvain-la-Neuve). Ces dosages ont porté sur l’inhibine B1 par deux techniques de dosage Elisa (Oxford Bio Innovation [OBI] et Diagnostic System Laboratories [DSL]), la testostérone totale et libre, les globulines liées aux hormones sexuelles (GLHS), l’hormone lutéinisante (LH), l’hormone folliculo-stimulante (FSH), et le sulfate de déhydroépiandrostérone (SDHEA).Les caractéristiques démographiques des adolescents des trois écoles étaient comparables avec quelques nuances :– les enfants de Louvain-la-Neuve avaient un niveau socio-économique plus favorisé que ceux des deux autres écoles ;– leur âge moyen était comparable, en moyenne de 15,5 ans, ainsi que leur taille[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire