Année microcristalline : quoi de neuf ?

0

1. Les appellationsCes cristaux sont responsables de nombreuses manifestations cliniques. Celles-ci ont eu des appellations diverses et hétérogènes dans la littérature : pseudo-goutte, pseudo-polyarthrite, pseudo-arthrose, pseudo-arthro-pathie nerveuse ou encore arthropathie à pyrophosphate de calcium. Dans un but d’homogénéisation des termes et une meilleure prise en charge, quinze experts de dix pays européens se sont réunis à plusieurs reprises pour élaborer des recommandations concernant à la fois la terminologie, le diagnostic et la prise en charge des maladies liées au dépôt de cristaux de CPP. Ces recommandations ont été effectuées sur un consensus des experts et une revue systématique de la littérature allant de janvier 1950 à janvier 2009.Les terminologies retenues sont :– cristaux de pyrophosphate de calcium, termes simplifiés de cristaux de pyrophosphate de calcium dihydraté,– maladies liées aux dépôts de pyrophosphate de calcium, pour[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Rhumatologie Hôpital Lariboisière, AP-HP, PARIS.

Laisser un commentaire