Que sait-on du suivi à long terme des patients ayant subi une chirurgie bariatrique ?

0

Quelle que soit la technique, la perte d’excès de poids (PEP) après chirurgie est maximale les deux premières années pour se stabiliser dans un deuxième temps. Néanmoins, la chirurgie permet de contrôler ou d’améliorer les comorbidités, notamment métaboliques, et la qualité de vie de façon durable sauf pour l’HTA qui semble échapper au contrôle sur le long terme. Plus la chirurgie est malabsorptive, plus les résultats sur le poids et les comorbidités, notamment métaboliques, sont importants et durables, mais au prix de complications, notamment nutritionnelles, importantes. Le taux de complications chirurgicales élevé et les risques nutritionnels à long terme, notamment pour les chirurgies malabsorptives, doivent conduire à un suivi au moins annuel à vie.La chirurgie gastrique a montré ses preuves en termes d’efficacité sur le poids et les comorbidités associées à l’obésité. La méta-analyse de Buchwald incluant 22 094 patients montre que la PEP [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

ervice de Nutrition, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris.

Laisser un commentaire