Réticences à l’insulinothérapie du patient diabétique de type 2 : croyances du soigné et du soignant

0

L’insulinothérapie dans le traitement du diabète de type 2Le traitement du diabète de type 2 repose sur des étapes successives et vise à compenser les mécanismes phy-siopathologiques d’insulinorésistance et de défaillance insulinosécrétoire qui évolue au cours du temps. L’étude UKPDS a, en effet, montré que les glycémies échappaient progressivement aux traitements même pour les patients observants [1]. Plus que le moyen thérapeutique, c’est le contrôle de l’hémoglobine glycquée (HbA1c) qui limite le risque de complications : une réduction de 1 point d’HbA1c est associée à 30 % de complications de microangiopathie et 15 % d’infarctus du myocarde en moins. Face aux mesures comportementales et aux antidiabétiques oraux dont l’utilisation et l’efficacité dans le temps peuvent être mises en défaut, l’insuline est le traitement qui permet de parvenir à contrôler les glycémies, tant en situation de grande hyperglycémie qu’au stade ava[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Diabétologie, Pôle d’endocrinologie, Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière, PARIS.

Laisser un commentaire