L’antidote : restez calme et continuez (épisode 1)

1

“La manière dont nous aimons ce que nous croyons être une vérité a parfois plus d’importance que la vérité même.”
~ Maurice Maeterlinck, La Sagesse et la Destinée, 1898.

Retour sur 2018

1. Le négationnisme scientifique et le complotisme quantifiés

Sous un certain angle, l’année 2018 avait mal commencé. Et ce, parce que les résultats d’un sondage effectué un mois auparavant par l’Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch ont été largement rendus publics en janvier 2018. L’objectif de ce sondage était d’évaluer la prévalence de certaines croyances au sein d’un échantillon d’adultes de la population française. Ces croyances concernaient des contre-vérités scientifiques avec, comme élément sous-jacent, le fait que la vérité commune, celle qu’on peut apprendre à l’école ou en faculté, ou lire dans les journaux, serait, de fait, l’outil d’un complot orchestré par certaines élites.

Parmi les résultats principaux, figurent quelques données qui ne peuvent manquer de surprendre comme le fait que 55 % des personnes interrogées pensent que “le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins”, 32 % pensent que “le virus du sida a été créé en laboratoire et testé sur la population africaine avant de se répandre à travers le monde”, 24 % pensent qu’il “existe un projet secret appelé le Nouvel Ordre Mondial consistant à mettre en place une dictature oligarchique planétaire”, 20 % (soit 1 français sur 5) pensent, tenez-vous bien, que “certaines traînées blanches créées par le passage des avions dans le ciel sont composées de produits chimiques délibérément répandus pour des raisons tenues secrètes”[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Un commentaire

  1. mon cher François
    tes billets d’humeur sont un véritable régal..
    tu nous donnes l’impression d’être intelligents après leur lecture

Laisser un commentaire