Comment des données maintenant remises en cause ont pu être acceptées comme fiables ?

0

Entre la publication de l’étude princeps de Framingham en 1977 et la première méta-analyse publiée en 2009 remettant pour partie en cause la relation entre HDL-c et risque coronaire, les données épidémiologiques présentées aux médecins dans les congrès et celles publiées dans des revues à comité de lecture ont été admises comme valides. Comme il peut maintenant être reconnu qu’elles ne l’étaient pas, une question émerge : quels sont les éléments qui ont fait que ces données ont été admises comme valides par les médecins ?Certaines des données de la recherche en psychologie, en sociologie et en biostatistique peuvent fournir quelques réponses.Du côté des spectateurs : la pensée PowerPointComment la présentation de données qui, a posteriori, manquent de fiabilité a-t-elle pu induire le sentiment qu’il y a une relation linéaire et inverse entre le HDL-c et le risque coronaire et que, de ce fait, il peut être utile d’augmenter le HDL-c ave[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Clinique Villette, Dunkerque.

Les commentaires sont fermés