Facteurs pronostiques de l’insuffisance mitrale du prolapsus valvulaire mitral

0

L’insuffisance mitrale (IM) primaire par prolapsus (PVM) est une pathologie évolutive dans le temps (fig. 1). En effet, le volume régurgité (VR) des fuites organiques augmente en moyenne de 8 mL/an, progression secondaire à une aggravation des lésions anatomiques, comme le suggère l’augmentation de la surface de l’orifice régurgitant (SOR). À cette évolutivité des lésions et de la sévérité de l’IM correspond une évolutivité clinique inexorable.Les événements compliquant l’évolution sont principalement : l’apparition d’une symptomatologie fonctionnelle, la survenue d’une dysfonction ventriculaire gauche (souvent masquée derrière une fraction d’éjection normale), l’insuffisance cardiaque, la greffe bactérienne, la mort subite, la fibrillation atriale (FA) et, à un moindre degré, la survenue d’un accident embolique artériel. Les patients ayant un prolapsus valvulaire mitral par rupture de cordage ont une surmortalité par rapport à la[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Cardiologie, CHU AMIENS.

Les commentaires sont fermés